Adresse
Téléphone
Née en    : 2003
Taille      : 1,95 m
Poste      : 4/3
Stats S-1 : 5,2 pts/18 matches joués
 
À 16 ans et du haut de ses 1,95 m, Maïa Hirsch débutera avec le RBF sa 3ème saison en NF1
Elle avait goûté à ce niveau à l'INSEP et poursuivi avec le RBF la saison dernière. Joueuse formée au RBF, cette saison devrait être celle d'une éclatante confirmation de son énorme potentiel.
 
Interview confinement :
 
"Bonjour à tous !
Je me porte bien, ainsi que ma famille. C'est compliqué de ne pas pouvoir bouger, mais j'ai un jardin, donc je peux sortir un peu et ça ...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Née en    : 2003
Taille      : 1,95 m
Poste      : 4/3
Stats S-1 : 5,2 pts/18 matches joués
 
À 16 ans et du haut de ses 1,95 m, Maïa Hirsch débutera avec le RBF sa 3ème saison en NF1
Elle avait goûté à ce niveau à l'INSEP et poursuivi avec le RBF la saison dernière. Joueuse formée au RBF, cette saison devrait être celle d'une éclatante confirmation de son énorme potentiel.
 
Interview confinement :
 
"Bonjour à tous !
Je me porte bien, ainsi que ma famille. C'est compliqué de ne pas pouvoir bouger, mais j'ai un jardin, donc je peux sortir un peu et ça me fait prendre l'air. Je passe du temps avec ma famille donc je vis plutôt bien ce confinement.
J'occupe mes journées à faire mes devoirs (car j'ai encore beaucoup de devoirs)
Ensuite, après avoir terminé, je "chill" un peu et je fais le la prépa physique car c'est important de garder un rythme même si ce n'est pas le même qu'avant le confinement...
 
Le match qui m'a le plus marquée cette saison, c'est celui contre Villeurbanne, au retour. On avait fait une superbe prestation, tout le monde était dedans, et, en plus, on avait la "grinta". Cà se voyait qu'on avait envie de jouer ce match, comme les adversaires d'ailleurs, mais là, on avait été super ! Le début de match était top, on n'avait jamais débuté un match comme celui-ci... et il y a eu la victoire au bout !
 
Le match le plus frustrant pour moi, c'était à Limoges à l'aller. Erreur de parcours, je pense. On avait les capacités de les prendre, mais on était pas dedans. Vraiment pas... Contrairement aux adversaires qui, elles , avaient envie. Et çà se voyait...
C'était horrible car jamais on avait aussi mal joué, et on le savait, mais on n'arrivait pas à renverser la cadence. Heureusement que le 4ème QT était là pour rattraper un peu... Mais çà arrive parfois...
 
J'ai un excellent souvenir du voyage à Nice, pour la Coupe de France. Il faisait beau, tout le monde était de bonne humeur et, en plus de çà, on était dans un superbe hôtel !
Il y aviait une ambiance géniale, comme toujours d'ailleurs, mais, cette fois, on sentait tout le monde heureux d'être là. De plus, on prend un tour bonus en Coupe de France !
Sans la pandémie, on aurait quand même voulu aller au bout et, pourquoi pas, refaire Bercy..."